Semi-Confinement 2021 : Les centres-villes sont (à nouveau) les plus touchés par la réduction des dépenses de consommation

10. Mars 2021 (in English/ auf Deutsch)

Pour la récente fermeture de 6 semaines (18 janvier – 28 février), on observe un fort déplacement géographique des dépenses de consommation : Pendant les semaines 3 à 8 de 2021, la baisse des paiements par carte aux points de vente a été de -32% dans les centres-villes, contre seulement -6% dans les autres agglomérations et -3% dans les municipalités hors agglomération.

Une analyse plus approfondie révèle que l’impact plus fort de la fermeture dans les centres-villes est dû à deux effets. Premièrement, les centres-villes sont plus susceptibles de compter des commerçants qui ont fermé leurs portes : La part des dépenses de consommation pré-covid dans le commerce de détail non alimentaire ou les restaurants était plus élevée dans les centres-villes, tandis que la part du commerce de détail alimentaire était plus importante dans les autres zones d’agglomération et les zones hors agglomération. Deuxièmement, la réglementation sur le maintien à domicile a déplacé les dépenses de détail des centres-villes vers d’autres zones. Par exemple, au cours des six dernières semaines (semaine 3-8 2021), l’augmentation annuelle des paiements par carte aux points de vente dans la catégorie du commerce de détail : alimentation a été de +27 % dans les centres-villes, contre +43 % dans les autres zones d’agglomération et +47 % dans les municipalités hors agglomération. *

Au cours de la première période de semi-confinement au printemps 2020, notre projet a documenté un déplacement géographique similaire de la consommation. Pendant les semaines 12-19 de 2020, la baisse des paiements par carte aux points de vente a été de -52 % dans les centres-villes, contre seulement -17 % dans les autres zones d’agglomération et -14 % dans les municipalités hors agglomération.

Dans l’ensemble, nous observons une réduction beaucoup plus faible des dépenses de consommation lors de la récente fermeture, par rapport à la fermeture de 2020. Le total des transactions par carte de paiement (y compris les retraits d’espèces) suggère une baisse de 18 % des dépenses totales pendant la fermeture de 2021 par rapport aux mêmes semaines en 2020. Pendant la fermeture de 2020, la baisse a été presque deux fois plus importante que pendant la période précédant la fermeture. Plusieurs raisons peuvent expliquer la plus forte réduction des dépenses lors de la première fermeture : la crainte initiale de la pandémie, l’absence de masques, les restrictions du travail à domicile étaient plus contraignantes et un plus grand nombre de secteurs de l’économie ont été fermés (par exemple les services aux personnes).

*Pour plus de détails sur la catégorisation des municipalités en zones d’agglomération, voir notre tableau de bord hebdomadaire : https://monitoringconsumption.com/acquiring-data-by-agglomeration/